AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Les tributs vainqueurs, de sexe féminin, sont (temporairement) interdits. Du moins, les inscriptions (les personnes ayant commencé une fiche, ne sont pas concernées) ! Merci donc de jouer des mecs dans ce groupe là ou de tenter un autre groupe Wink

Partagez | 
 

 Now all of my strength comes from my weakness for you ₪ khlauss

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

☠ Messages : 125
☠ Points rps : 25
☠ Là je me trouve : village des vainqueurs ou district sept.
☠ Emploi : sans emploi.
☠ Je me sens : en décalage avec la réalité.
...

MessageSujet: Now all of my strength comes from my weakness for you ₪ khlauss   Mer 23 Mai - 15:26

Now all of my strength comes
from my weakness for you

Dagger était de bonne humeur ce soir-là et elle ne tenait plus en place sous le regard amusé de l’amie qui avait accepté de l’héberger pendant quelques jours. Il y a peu de temps, elle avait revu Khlauss et les choses s’étaient très bien passées entre eux, au point qu’ils avaient décidé de se revoir un peu plus tard, ce qui était une première. Habituellement, on ne pouvait pas dire que leurs rapports étaient au beau fixe, loin de là. Depuis qu’il était revenu des Hunger Games, Khlauss avait changé et il s’en était énormément pris à la petite blonde. Il avait été d’une rare froideur et méchanceté avec elle et elle en avait horriblement souffert. Elle avait abandonné tout espoir qu’ils puissent un jour se retrouver et reconstruire quelque chose mais depuis cette discussion dans les arbres, elle s’était naïvement remise à espérer. Après tout, si le Capitole avait réussi à effacer elle ne savait pas trop comment sa mémoire, peut-être que ce n’était pas le cas pour ses sentiments ? Peut-être qu’il y avait toujours une chance pour qu’ils redeviennent au moins des amis ? Elle s’assit un instant pour se calmer un peu. Il fallait qu’elle garde son calme pour ne pas risquer de tout rater entre eux. Pendant plusieurs jours, elle avait passé en revu dans sa tête ce qui pourrait se passer et ce qu’elle devait absolument faire ou justement ne pas faire. Elle regarda la petite boite dans laquelle elle venait de ranger les quelques gâteaux qu’elle avait préparé pour lui. Certes, elle n’avait pas les talents culinaires de sa sœur mais elle espérait tout de même que cela lui ferait plaisir. Elle voulait que cette soirée se passe au mieux et elle était prête à tout pour cela. Elle sourit à sa camarade qui lui fit leva le pouce en guise d’encouragement. Dagger avait conscience que ce qui l’attendait ne serait pas forcément ce qu’elle espérait : Khlauss ne serait pas de nouveau miraculeusement amoureux d’elle, il ne serait pas comme avant et tout ne rentrerait pas dans l’ordre. Mais elle était persuadée que cette soirée était la clef d’une toute nouvelle relation entre eux, une relation moins conflictuelle et surtout, beaucoup moins douloureuse pour la jeune femme.

Elle quitta donc la demeure de son amie en début de soirée, alors que les rues de la ville commençaient à se vider. Elle avait volontairement choisi de partir tard, ne souhaitant pas rencontrer grand monde. Elle était un peu excédée des regards en coin et des chuchotements sur son passage et elle ne voulait pas que sa bonne humeur actuelle soit mise à mal par ces dernier. C’était donc avec une certaine gaité et en sautillant qu’elle se rendait chez le jeune homme, se demandant ce qu’il avait pu faire de sa journée. Probablement travaillé. Elle fut triste à cette pensée : à cause de ce qu’il avait vécu, il était impossible pour lui de garder un véritable travail et il enchainait les petits boulots éreintants. Elle soupira en se rappelant qu’elle n’aurait plus jamais à connaitre une telle vie de misère. Mais à quel prix ? Beaucoup de gens seraient probablement étonnés de savoir qu’elle, la dernière gagnante en liste, préférerait être pauvre de nouveau que d’avoir dû aller dans cette fichue arène. Elle ne retirait aucune gloire, aucun plaisir à tout cela. Son seul lot de consolations pour toutes les atrocités qu’elle avait pu voir et endurer c’était de se dire que désormais sa famille ne manquait plus de rien. Au moins, ils étaient à l’abri du besoin. Elle ne mit pas longtemps à atteindre la maison de Khlauss, connaissant le chemin par cœur. De toutes les manières, il fallait reconnaître que le village n’était pas bien grand et que tout le monde se connaissait et savait où l’autre habitait. Prenant une grande inspiration, elle s’apprêta à taper sur la porte mais cette dernière s’ouvrit d’elle-même alors que son poing s’abattait dessus, signe qu’elle n’était pas verrouillée ou bien cassée. Haussant un sourcil, quelque peu surprise, la jeune fille renta légèrement « Hum… Bonsoir ? » Elle ne reçut pas tout de suite de réponse, ce qui l’inquiéta grandement. Et si quelqu’un était rentré chez le brun pour le cambrioler ? Pire encore, si quelqu’un s’en était pris à lui ? Souhaitant vérifier que tout allait bien, elle fit quelques pas en posant son paquet de gâteaux sur la table alors qu’elle scrutait attentivement les alentours « Il y a quelqu’un ? » Toujours aucune réponse. Pourtant, elle entendait clairement du son dans la chambre à coucher. Soupçonneuse comme jamais, elle retira lentement et silencieusement le couteau qu’elle avait rangé dans sa botte et elle continua d’approcher, prête à s’en prendre à celui qu’il avait osé pénétré chez son premier amour alors qu’elle poussait avec appréhension la porte avant de soupirer en remarquant qu’il n’y avait que le brun de présent « Tu m’as fait peur… La porte était ouverte et personne ne répondait alors je… j’ai… j’ai cru qu’il y avait un souci… » Elle rougit en se rendant compte de sa propre bêtise alors qu’elle rangeait son arme et se gratter la joue avec gêne. Elle était devenue un peu paranoïaque et affreusement méfiante depuis les jeux et elle venait une nouvelle fois de le démontrer. Cependant, elle remarqua rapidement que quelque chose clochait. Face à elle, Khlauss semblait différent, étrange. « Ça ne va pas ? » Sa voix trahissait son inquiétude. Elle sentait une certaine lourdeur dans l’atmosphère, une tension plus qu’évidente dont elle ne comprenait pas l’origine. Elle pencha la tête un instant sur le côté avant finalement de s’avancer vers le garçon. Elle voulait savoir ce qu’il pouvait bien avoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://veritaserum.forumgratuit.org/

☠ Messages : 53
☠ Points rps : 25
☠ Là je me trouve : Quelque part... dans mes pensées
☠ Emploi : Des petits travaux par-ci par-l)
☠ Je me sens : Perdu, en colère
...

MessageSujet: Re: Now all of my strength comes from my weakness for you ₪ khlauss   Mer 23 Mai - 21:31


Now all of my strength comes from my weakness for You

Je balançais la chaise à travers la pièce, celle-ci heurta violemment le mur, et en un bruit épouvantable retomba lourdement sur le sol. Je hurlais en même temps. C'était le seul moyen que j'avais pour extérioriser le flot d'émotion qui me dévorait de l'intérieur. J'entendais les mots de Naelynne résonnaient dans mon esprit, ses révélations, je sentais qu'elle avait raison et mon corps, mes sensations n'avaient fait que le confirmer. Je me laissais tomber sur le sol avec un manque flagrant de délicatesse, posais mes mains sur mon visage. Des larmes se mirent à couler, je ne saurais dire si c'était de la tristesse, de la rage, de la colère, de la peur... Il y avait tellement de possibilité. Je ne sais pas trop combien de temps je suis resté assis, au milieu d'un bazars phénoménales. Je fermais les yeux, et tentais de me calmer. Je n'avais pas craqué ainsi depuis que j'avais ouvert les yeux sans souvenir. Je n'avais extériorisé aucun sentiment, peut être était-ce là mon erreur. Là j'en profitais ! J'étais mort... La réalité me sautait aux yeux. Comment étais-je mort ? Comment s'était passé mes jeux ? Je n'en avais aucun souvenir, ce qui rend les sensations tellement plus horribles ! Et puis j'avais du remord, au fond de mon âme, j'avais repoussé celle qui disait être ma soeur avec une telle force ! Pourtant elle était certainement ma dernière alliée avec Dagger... J'avais tout fichu en l'air !

La lumière commença à décliner à l'extérieur. Je me relevais, passant ma main dans mes cheveux, je restais assis sur le sol à regarder autour de moi.. Je pris quelques respirations avant de me relever. Je rangeais succinctement le désordre. Mon ventre grogna de faim, mais j'étais incapable d'avaler quoi que ce soit. Je me dirigeais dans la chambre, claquant la porte derrière moi. Le confort était des plus rudimentaires, je venais de recommencer à zéro et franchement les meubles m'importaient peu tant que je pouvais manger. Je passais un peu d'eau sur mon visage, jusqu'à avoir un résultat naturel. J'enlevais mon t-shirt couvert de la poussière du sol de la pièce à vivre, et en cherchais un nouveau. J'allais l'enfiler, perdu dans mes pensées, lorsque la porte de la chambre s'ouvrit sur Dagger, couteau à la main.

C'est vrai, je lui avais dis qu'on pouvait se revoir... Mais il faut dire qu'elle ne tombait jamais à pic! Elle avait eu la chance de me trouver de bonne humeur la dernière, mais ce n'était pas coutume, j'allais le prouver une nouvelle fois. J'enfilais rapidement mon t-shirt : " Et bien tu t'es trompée !" . J'étais de mauvaises humeurs et plus à fleur de peau que jamais. Elle m'avait trahi elle aussi, elle était au courant de mon existence passé, je ne savais pas encore qui Dagger était pour moi mais ça ne changeait rien. Je me comportais différemment avec elle, je n'étais ni calme comme la dernière fois, et je n'avais pas envie de la frapper comme d'habitude. J'étais bizarre, chose non surprenante. La jeune femme ne tarda pas à le remarquer. Je restais le visage impassible : " Non ca ne va pas." .

Dagger s'avança vers moi, je la contournais retournant dans l'autre pièce. J'hésitais : Lui demander de partir ? Ne rien dire ? Lui avouer la raison de mon trouble ? Je tentais de reprendre mon calme, je ne voulais pas faire la même erreur que quelques heures plus tôt. Je savais de par mes sentiments que la jeune demoiselle qui se tenait en face de moi était quelqu'un de très important... Je m'appuyais sur la table et lui fis face : _" Ecoute franchement pars... Je n'ai pas envie de voir qui que ce soit ! Et surtout pas toi. " .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

☠ Messages : 125
☠ Points rps : 25
☠ Là je me trouve : village des vainqueurs ou district sept.
☠ Emploi : sans emploi.
☠ Je me sens : en décalage avec la réalité.
...

MessageSujet: Re: Now all of my strength comes from my weakness for you ₪ khlauss   Mer 23 Mai - 22:08

Now all of my strength comes
from my weakness for you

Dagger savait mieux que quiconque ce que c’était que d’intérioriser des sentiments négatifs pour finalement les laisser exploser. Pendant des années, elle avait pris sur elle, elle avait supporté des choses horribles et ce n’était que peu avant les jeux qu’elle avait finalement explosé. Pourtant, elle ne se sentait pas plus libre aujourd’hui : de nouvelles épreuves se présentaient à elle, de nouveaux poids venaient s’abattre sur ses épaules. Elle avait par moment la sensation qu’elle ne serait jamais totalement libre, qu’une malédiction pesait sur sa tête. A chaque fois qu’elle tentait de se reconstruire et de repartir dans la vie, quelque chose de mal finissait toujours par arriver. Et ce soir ne faisait pas exception. La blonde ignorait tout de ce qui avait bien pu se passer entre Naelynne et son frère, elle n’avait pas croisée cette dernière et à vrai dire, elle ignorait même qu’elle se trouvait actuellement au village. Il faut dire qu’elle évitait au maximum les autres personnes et que donc, elle n’était pas au courant des ragots qui pouvaient bien courir dans les rues. Pourtant, elle aurait été ravie de voir l’autre jeune femme : depuis que Khlauss les avait présentées l’une à l’autre, elles s’entendaient très bien et elles étaient très proches même si leurs liens s’étaient complexifiés avec le temps. Elles s’étaient rapprochées à la mort du jeune homme et à son retour mais depuis que Dagger était à son tour revenue des jeux, elle sentait bien un léger écart entre elle et son amie et elle savait pourquoi. Quelque part, Naelynne ne parvenait pas à accepter que son frère ait pu mourir dans le passé et pas elle. Elle lui en voulait pour cela alors que finalement, elle n’y était pour rien. Si elle avait eu le choix, elle aurait préféré mourir à la place de Khlauss et l’autre blonde aurait dû être consciente de cela. Elle n’ignorait en rien l’attachement qu’elle ressentait pour le brun. Mais elle ne pouvait pas lui en vouloir : elle avait après tout perdu son cadet, il était plus que normal qu’elle en souffre. Elle ne pouvait que compatir à sa peine, la ressentant également.

Elle était finalement venue voir Khlauss chez lui mais elle n’avait pas mis longtemps à comprendre que quelque chose clochait. Elle avait toujours été très sensible au changement d’ambiance et bien qu’elle ait été quelque peu gênée au départ par son erreur et troublée par la vision d’un Khlauss sans t-shirt, elle avait vite perçue que quelque chose n’allait pas, comme un sixième sens. La froideur de la première remarque du jeune homme ne fit que confirmer ses doutes alors qu’elle fronçait les sourcils en accusant le coup. Elle ne comprenait pas réellement pourquoi il se montrait sous un si mauvais jour. Lui en voulait-il à ce point d’être rentrée comme elle l’avait fait ? Non. Elle comprit rapidement qu’il ne s’agissait pas de cela, notamment quand il la contourna pour retourner dans l’autre pièce alors qu’elle tentait de s’approcher de lui. Elle revint elle aussi sur ses pas pour le confronter et ce fut seulement à ce moment précis que ses yeux se posèrent sur les débris d’une chaise dans un coin. Elle fut plus que surprise et son esprit comprit finalement ce qui avait bien pu se passer quand le brun répondit à sa question par l’affirmative. Secouant la tête et par la même occasion ses boucles blondes elle se tourna de nouveau vers lui en quête de réponses « Qu’est ce qui s’est passé ? » La jeune fille ne comprenait vraiment rien à rien. Les choses semblaient aller mieux la dernière fois, pourquoi tout redevenait froid et compliqué entre eux. Elle s’apprêtait à prendre une nouvelle fois la parole mais le garçon la prit de court en posant ses mains sur la table et en prenant de nouveau la parole. La tristesse, la surprise ainsi que la douleur furent clairement visibles sur le visage de la gagnante des jeux qui recula instinctivement d’un pas face à l’attaque du jeune homme. On pouvait dire que sa remarque venait clairement de la blesser. Petite à petit, ses espoirs d’une belle soirée commencèrent à s’estomper au fond de sa tête et de son cœur. Elle reprit cependant son courage à demain et elle s’approcha une nouvelle fois de lui, visiblement soucieuse mais douce dans un même temps « Pourquoi surtout pas moi ? J’ai fait quelque chose de particulier ? » C’était la grande question de la soirée parce qu’elle ne comprenait pas trop pourquoi il s’en prenait à elle de cette manière. Ils ne s’étaient pas revus depuis cette fameuse journée dans les bois et elle ne voyait pas ce qu’elle avait pu faire depuis qui pourrait le contrarier à ce point. Il semblait retenir toute la rage et la colère du monde et elle ne comprenait pas réellement comment elle pouvait être mêlée à une telle chose. Hésitante, elle poussa les gâteaux qu’elle avait faits en direction du jeune homme, avec un léger sourire engageant « Je les ai préparé pour toi. Je ne prétends pas être aussi douée que ma sœur mais… peut-être que tu pourrais en prendre un pendant qu’on discute…. De ce qu’il y a… » Elle essayait de se monter douce et compréhensive, mais elle ne pouvait pas s’empêcher d’avoir peur. Pas de Khlauss, non mais de cette situation. Elle ne comprenait pas comment ils avaient pu en arriver là et elle avait peur d’apprendre ce qui avait amené le jeune homme à un tel état de rage contenue. Elle ne voulait pas le perdre une nouvelle fois, pas lui. Voilà pourquoi, malgré l’ambiance lourde, la tension qui planait dans l’air comme une menace, elle essayait de lui parler, pour voir si elle pouvait encore faire quelque chose, si elle pouvait sauver ce qu’il restait de leur relation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://veritaserum.forumgratuit.org/

☠ Messages : 53
☠ Points rps : 25
☠ Là je me trouve : Quelque part... dans mes pensées
☠ Emploi : Des petits travaux par-ci par-l)
☠ Je me sens : Perdu, en colère
...

MessageSujet: Re: Now all of my strength comes from my weakness for you ₪ khlauss   Jeu 24 Mai - 20:28

Je ne souhaitais qu'une chose pour le moment : de la solitude ! Etre seul, pouvoir faire le point, et surtout prendre le temps de réfléchir, m'enfouir sous mes couvertures et laissais couler mes larmes. J'étais faible. Je détestais ça. La vie que j'étais en train de me construire, les bases de mon avenir venaient de s'effondrer brutalement, laissant place à l'incertitude la plus totale. Je n'arrivais pas à faire le point, les éléments semblaient ne pas s’emboîter les uns dans les autres. J'avais l'impression d'avoir les pièces de plusieurs puzzles et je tentais de les assembler pour n'en faire qu'un. C'était peine perdue.

Dagger entra dans la pièce. Je me fermais rapidement, heureusement on ne voyait pas que j'avais pleuré. J'acceptais déjà difficilement ma fragilité alors la montrer aux autres, c'était hors de question ! Je me montrais à nouveau froid et dur à la jeune femme même si je n'oubliais pas pour autant notre dernière rencontre, un peu de plénitude dans ce monde qui sombre. La peur et l'incertitude laissèrent au même moment place à la colère. Elles m'avaient mentis, certes pour me protéger, mais elles s'étaient jouées de moi, et je ne le supportais pas. Elle s'approcha de moi, je la contournais et retrouvais dans la pièce principale. Je venais de lui avouer qu'effectivement ça n'allait pas. C'était un grand pas, mais combien en arrière allais-je faire ? Elle m'interrogea je ne répondis pas, me retournant, me posant contre la table et lui demandant assez sèchement de partir. Je sous-entendais également qu'elle était bien l'une des dernières personnes que j'avais envie de voir : Totalement faux ! Mais j'étais encore trop aveuglé par la brutalité de cette révélation. Je lus les expressions que j'avais affichés quelques heures plus tôt sur son visage. Elle n'avait pas l'air de se rendre compte de la situation.

Elle s'avança vers moi je la laissais faire, plongeant même quelques secondes mon regard dans le sien. L'envie de pleurer comme un gamin se fit à nouveau ressentir, mais je la ravaler avec une fierté que je ne me connaissais pas. _" Rien fait serait plus exacte." . Je lui en voulais de ne pas avoir osé m'en parler lorsque nous étions rien que tous les deux la dernière fois... Et de ne pas avoir levé le mystère sur son identité réelle et sa valeur à mes yeux. Personne ne voulait me brusquer, mais ils avaient tous eu tord ! Je croisais les bras, suivant le mouvement des gâteaux de la tête. J'appréciais le geste au fond de moi, mais je n'étais pas capable d'avaler quoi que ce soit. Pourquoi mettait elle un point d'honneur à être si douce avec moi ? Si compréhensive alors que je lui faisais les pires misères du monde ! Il était surement temps de jouer carte sur table. Je hochais rapidement la tête en guise de remerciement.

Je m'asseyais sur la table, croisant les bras. " Tu veux savoir ce qu'il y a ?" . Je marquais une courte pause, la laissant acquiécer. Je repris d'un air exaspéré et froid: " Et bien c'est peut être à toi de me le dire en fait ... C'est toi qui a les souvenirs et qui sait tout n'est ce pas ? Moi je subis et je tente de deviner... Je suis mauvais à ce jeu-là" . Je ne doutais pas un seul instant qu'elle comprenne ce à quoi je faisais allusion. Mais avec l'habitude d'avoir faux que j'avais en ce moment, je préférais prendre les devants : " J'ai vu Naelynne aujourd'hui." . Je prenais un air plus détaché, mais je me retenais franchement de ne pas saisir un verre qui se trouvait là par hasard pour le balancer contre un mur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

☠ Messages : 125
☠ Points rps : 25
☠ Là je me trouve : village des vainqueurs ou district sept.
☠ Emploi : sans emploi.
☠ Je me sens : en décalage avec la réalité.
...

MessageSujet: Re: Now all of my strength comes from my weakness for you ₪ khlauss   Lun 28 Mai - 15:14

Dagger s’était souvent demandée ce qu’il se serait passé si elle avait raconté toute la vérité à Khlauss. Elle savait que cela ne pouvait se passer que de deux manières : soit bien, soit mal. Et bizarrement elle était persuadée que ça aurait penché pour la seconde option. Comment raconter à une personne que cette dernière était morte et qu’avant tout cela, elle avait une vie et que vous en faisiez partie depuis de très nombreuses années ? Cela paraissait impensable, encore plus en raison du climat tendu qui s’était installé entre eux au retour du brun. Il était devenu instable avec la jeune fille, oscillant entre la tendresse et la froideur, entre l’hésitation et la méchanceté. Quand entre tous ces changements d’humeur était-elle censée pouvoir aborder le sujet avec lui ? Elle aurait peut-être pu le faire la dernière fois qu’ils s’étaient vus, mais elle avait peur de détruire l’instant présent, tout ce qu’il se passait de bien entre eux. Etait-ce un tort que de désirer passer un bon moment avec la personne que vous avez toujours aimé ? Peut-être, elle n’en savait rien. Il était possible qu’elle ait été égoïste sur ce coup-là. Mais après tout ce qu’elle avait enduré, tout ce qu’elle avait vécu, n’avait-elle pas enfin droit à un peu de bonheur, même quelques minutes volées ? Elle ne voyait pas en quoi pouvait lui en vouloir. Elle avait juste voulu rattraper le temps passé et perdu avec une personne qu’elle aimait et rien de plus. Se sentir bien à nouveau. Et il n’y avait rien de mal à cela. Enfin, c’est ce qu’elle croyait sur le moment. Tout ce qu’elle voyait pour à présent, c’était la colère sourde du brun qui semblait gronder silencieusement en lui mais qu’elle arrivait tout de même à percevoir. Et elle ignorait qu’elle en était partiellement la cause « J’étais censée faire quelque chose… ? » La jeune fille était quelque peu perdue. Elle ne se rappelait pas que le jeune homme la dernière fois lui avait demandé de faire quelque chose en particulier. Elle avait beau essayé de trouver, elle ne voyait absolument pas. Il faut dire qu’elle n’avait pas encore conscience qu’il parlait d’autre chose, à savoir de leur passé commun. Elle était à des kilomètres d’imaginer qu’il puisse aborder ceci avec elle après tant d’années. Elle le regarda s’asseoir sur la table alors qu’il lui demandait si elle voulait vraiment savoir ce qu’il y avait. Acquiesçant rapidement de la tête, elle se rapprocha de lui, se mettant juste en face pour l’écouter.

Et autant dire qu’elle pâlit énormément en entendant les mots de ce dernier alors qu’elle portait une main à ses lèvres. Elle n’arrivait pas à croire à ce qu’elle entendait. Visiblement, son amie avait raconté à son frère des choses sur son passé sans venir la consulter auparavant et elle était désormais confrontée à un Khlauss perdu et visiblement furieux, autrement dit un Khlauss qu’il valait mieux éviter. Elle ne trouvait rien à lui répondre. C’était vrai, elle était celle qui possédait les souvenirs mais à quoi ces derniers servaient-ils si elle ne pouvait pas les partager avec lui ? Elle aurait voulu tout lui raconter mais elle savait que ce n’était pas une bonne idée. Voilà pourquoi elle éluda sa remarque, en se détournant un instant de lui et en ne lui présentant que son dos. Elle aurait probablement dû fuir loin d’ici, faire en sorte que tout ça ne retombe pas sur elle pourtant, elle ne bougea pas d’un seul millimètre. Elle pencha sa tête sur le côté, regardant la nuit qui commençait à tomber par la fenêtre. Elle avait de nombreuses fois imaginée cette scène dans toutes les configurations possibles mais maintenant qu’elle se retrouvait devant le fait accompli elle était complétement paralysée. Elle ne savait plus quoi dire ou quoi faire. Elle soupira et finit par se retourner puis par planter son regard vers le brun, le plongeant dans les iris clairs de ce dernier. Le silence était pesant, lourd et ce ne fut qu’au bout d’un long moment qu’elle le brisa, sa voix aussi élevée qu’un murmure , qu’un chuchotement qu’elle peinait à sortir « Et qu’est ce qu’elle t’a raconté… ? » Autant aller directement au sujet et ne pas lui demander ce qu’ils avaient pu faire, si cela avait été plaisant ou pas. Elle n’était plus aussi joyeuse et heureuse qu’en venant, elle savait que désormais ils allaient devoir affronter une tempête pire que celle qui visiblement était en train de se préparer à l’extérieur. Elle entendait le vent commencer à souffler et la pluie s’abattre légèrement mais de plus en plus fort sur les carreaux. Mais elle n’était pas effrayée par le temps, non. Ce qui l’inquiétait plus, c’était le sort de sa relation avec Khlauss et elle savait que ce dernier se jouait maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://veritaserum.forumgratuit.org/

☠ Messages : 53
☠ Points rps : 25
☠ Là je me trouve : Quelque part... dans mes pensées
☠ Emploi : Des petits travaux par-ci par-l)
☠ Je me sens : Perdu, en colère
...

MessageSujet: Re: Now all of my strength comes from my weakness for you ₪ khlauss   Mer 30 Mai - 21:20

Apprendre que l'on est mort est quelque chose de difficile. Je le vivais tel une trahison, ma vie actuelle n'était qu'un mensonge. J'étais contre nature, un monstre oscillant entre des sentiments heureux et malheureux, le bonheur et la rage. Je manquais de vaciller d'un côté ou d'un autre en un instant. J'avais l'impression de devenir fou, de perdre la raison à chaque fois qu'un combat entre les sensations et envies, nouvelles et passés, se mettait en place. J'étais presque au point de rupture, ne pouvant le supporter plus longtemps. L'ignorance était plus douce et plus tranquille. Savoir n'apporte pas toujours de bonnes choses, pourtant je voulais en savoir plus et faire la lumière sur le reste des zones d'ombres, pour pouvoir me reconstruire ou mieux me détruire à nouveau. J'étais en colère, oui, je lui en voulais terriblement. J'avais déjà passé mes nerfs sur ma soeur, et cette fois me contenir fut plus simple que prévu. Dagger continuait de me regarder, d'un air incrédule ne comprenant pas de quoi j'étais en train de lui parler. Pourtant n'était elle pas censée mieux le savoir que moi ? Je m'asseyais sur la table, me retenant avec mes pieds encore posaient sur le sol avant de lui demander si elle voulait vraiment savoir de quoi j'étais en train de parler. C'était une question piège. Que la jeune femme le veuille ou non, je lui avouerais, avec plus ou moins de délicatesse.

Elle pâlit à vu d'oeil. Elle avait eu le petit déclic dans son esprit. Je restais fermé, mais intérieurement j'avais une folle envie de sourire de façon moqueuse. Je ne me laisserais plus avoir si facilement, plus jamais. Elle se détourna de moi, je crus un instant qu'elle allait quitté la pièce. Je plissais les yeux, la voyant uniquement tourné la tête vers la fenêtre. J'avais envie de la secouer pour la pousser à réagir. Je n'étais pas réellement en colère contre elle, plutôt contre le monde entier. Je ne la quittais pas des yeux, et la vis soupirer avant de me faire à nouveau face. Le silence était pesant. Elle planta son regard dans le mien. J'étais exaspéré et en colère mais rien de plus pour le moment, je m'étais déjà comporté bien pire avec elle. Pour ce qui la concerne, elle semblait perdue et hésitante. Elle brisa le silence, je levais les yeux au ciel. Je croisais les doigts :

_" Et bien pour commencer, je l'ai pensé folle... Rien d'étonnant, mais tu sais certainement déjà pourquoi. Je suis mort... Deuxième information difficile à avaler. Franchement qui serait capable de le croire ?"

Je descendais de la table et m'avançais d'un pas. Je ne l'avais toujours pas quitté des yeux. Dehors le vent montait, on l'entendait siffler à travers de minuscules ouvertures résultant du mouvement du bois ancien des fenêtres. Je continuais avec une fausse décontraction :

_" J'ai aussi pris connaissance de pas mal d'informations... Mais ce qui m'a le plus marqué c'est que je ne pouvais même pas avoir confiance en les personnes qui se disaient proche de moi... C'est presque dramatique n'est-ce pas ?"

Je fis à nouveau quelques pas, jusqu'à être à quelques millimètres de Dagger. Je pouvais presque sentir les mouvements de sa cage thoracique. Cette proximité était dangereuse, mieux valait éviter que l'idée de lui faire mal me traverse l'esprit. Rien de moins certain. J'attendais de voir ce qu'elle avait à me dire à ce sujet, avant de me dire que je n'en avais rien à faire de ses motivations. Je posais donc de façon tranchante :

_" Qui es tu ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

☠ Messages : 125
☠ Points rps : 25
☠ Là je me trouve : village des vainqueurs ou district sept.
☠ Emploi : sans emploi.
☠ Je me sens : en décalage avec la réalité.
...

MessageSujet: Re: Now all of my strength comes from my weakness for you ₪ khlauss   Sam 2 Juin - 22:08

La situation était pour le moins tendue dans cette pièce et le climat extérieur reflétait bien ce qu’il se passait aussi bien chez le jeune homme que chez la jeune femme. Dagger n’avait pas pensé une seule seconde que les choses puissent prendre une telle tournure ce soir. Quand elle était revenue au district 7, elle n’avait qu’un seul objectif en tête : récupérer les affaires de son père et repartir le plus vite possible pour ne pas créer de vagues. Elle voulait juste pouvoir reprendre ce qui lui appartenait et croiser Khlauss ne faisait dans un premier lieu pas partie des choses qu’elle avait prévues. Pour elle, c’était devenu difficile d’affronter le jeune homme, cela finissait toujours mal. Et elle avait besoin de toutes ses facultés, de tout son courage pour réussir à bien ce qu’elle faisait ici. Cependant, les choses s’étaient passées différemment. Un rayon de soleil dans son ciel noir permanent était apparu. Un espoir, chose qu’elle n’avait pas eu depuis longtemps. Elle avait la chance de repasser un moment avec l’homme qu’elle aimait, de pouvoir de nouveau croire à un lendemain. Mais désormais, elle savait qu’elle avait été bien bête de penser comme cela. Elle s’était laissée prendre pas les aléas de son cœur et désormais, elle en payait le prix. Elle n’aurait jamais dû venir ici ce soir, elle aurait dû rester sagement chez son amie, se débarrassait de sa corvée auprès de sa famille puis retourner dans le village des vainqueurs. Non, Dagger ne vivait pas bien l’instant présent. Même si le brun ne le montrait pas autant qu’il le pourrait, elle sentait toute la haine qui émanait de lui, toute la rage qu’il refoulait, tous les sentiments négatifs qu’elle prenait pour elle. Et cela lui faisait mal. Très mal même. Elle se rappelait le retour de ce dernier dans le district sept, quand elle avait couru vers lui pour le prendre dans ses bras, le rejet qui en avait suivi et toute la douleur qu’elle avait accumulé depuis ce jour. Etaient-ils destinés à cela ? A se faire du mal encore et encore ? Ce n’était pas ce qu’elle voulait pour eux, ce n’était pas la fin que leur histoire méritait.

Elle serra les dents, les yeux légèrement embués par l’eau qui y montait, quand il évoqua sa mort. Comment pourrait-elle oublier ce tragique, ce funeste instant ? Il ne se passait pas une nuit sans qu’elle en cauchemarde, sans que ces images ne viennent la hanter et ne lui donnent la nausée. Elle se mordit les lèvres alors qu’elle tournait une nouvelle fois la tête sur le côté en prenant une grande inspiration. Non, elle ne craquerait pas, pas comme ça, pas devant lui. « Pourtant elle n’a pas menti. C’est vrai, tu es bien… mort. J’y ai assisté. J’ai tout vu. Et pourtant, je prie chaque jour pour que ça ne soit qu’un cauchemar. » Elle n’avait fait que chuchoter mais elle savait qu’il l’entendrait quand même alors qu’il se rapprochait de plus en plus d’elle. Son premier aveu. Le deuxième fut dans le regard qu’elle lui lança alors qu’il affirmait ne pas pouvoir faire confiance aux personnes en qui il était censé pouvoir le faire. Il était blessé, rempli de tristesse et d’amertume. « Je n’ai jamais trahi ta confiance, tu ne peux pas dire ça. Jamais. » Elle avait été piqué au vif et elle le montrait bien plus qu’elle ne le voulait. Elle ne supportait pas de tels mots dans la bouche du jeune homme, jeune homme qui était désormais arrivé à sa hauteur. La proximité la troublait, elle pouvait sentir la chaleur de son corps et ses propres battements de cœur résonner avec les siens. Mais il était froid, si froid qu’elle avait l’impression de se confronter à un mort. Mais n’était-ce pas ce qu’il était après tout ? Un mort ? Non, elle se refusait à penser comme cela, à ne pas voir le jeune homme devant elle comme le garçon qu’elle avait toujours aimé et avec qui elle avait partagé de si beaux moments. Elle resta silencieuse longtemps à la question de ce dernier, pensive. Que devait-elle lui répondre ? Qu’elle avait été sa meilleure amie pendant des années ? Qu’ils s’aimaient tous les deux ? Qu’ils étaient plus proches que quiconque ? Elle ne pouvait pas dire cela, elle n’y arrivait pas. Les mots se mélangeaient dans sa tête et lui donnait le tournis. Elle finit par relever le visage, plantant ses iris claires dans celles du garçon, le fixant intensément, soutenant son défi visuel « Je suis un fantôme de ton passé. Une personne que tu as oubliée. » Rien n’aurait su être plus juste. Oui, elle n’était qu’une partie de son passé. Mais ce qu’elle ne révélait pas, c’était qu’elle était une partie ô combien importante de ce dernier. Elle restait stoïque, droite face à lui. Elle ne cherchait pas à prendre la suite, attendant de voir comment les choses allaient tourner ente eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://veritaserum.forumgratuit.org/

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Now all of my strength comes from my weakness for you ₪ khlauss   

Revenir en haut Aller en bas
 

Now all of my strength comes from my weakness for you ₪ khlauss

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [Jeu]Citations potteriennes
» [ROM Radio] Radio_12.28g.60.140f_26.05.05.27_M3
» [CUSTOM][4.4.2][I9505][12/03/2014] AOSB Project v1.3.2
» WONDER WOMAN "STRENGTH AMONG THE RUINS" LITHOGRAPH BY MIKE MAYHEW
» J'éspère que vous aimez lire, Présentation de Strength Slaker o/
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hunger Games - Modern Myth :: 
Les districts
 :: District sept, huit et douze :: District sept :: Les habitations
-